Monde

Partir et devenir bénévole dans l’humanitaire

Bénévoles dans l'humanitaire

Le 19 août, une journée pas comme les autres : celle de « la journée mondiale de l’aide humanitaire ». Une pensée pour celles et ceux partis à l’autre bout du monde aider les plus démunis. Partir et devenir bénévole dans l’humanitaire englobe une multitude d’actions, certaines plus périlleuses que d’autres.

Les bénévoles : des anges tout droit venus du ciel !

Le bénévolat, ça ne s’improvise pas, c’est une vocation. Les bénévoles donnent de leur temps, de leur énergie pour répondre le plus rapidement possible, tantôt aux crises humanitaires telles que les guerres, la famine, les pandémies… ou aux catastrophes naturelles, séismes, inondations…

Ils vouent leur vie à ces multiples causes : à chaque jour son lot d’épreuves. Quel humanisme, quel dévouement ! Croyez-moi les bénévoles sont des personnes incroyables : hommes ou femmes même combat, leurs actions et leurs efforts au quotidien sont sans limites. L’assistance humanitaire en 2 mots : impartialité et neutralité. Il n’y a pas de religion, de genre ni même de race qui tiennent !

Devenir bénévole dans l’humanitaire : un projet qui se mûrit !

Un trop plein d’altruisme ? Ne vous méprenez pas, l’altruisme ne suffit pas pour s’improviser « bénévole ». S’engager dans l’humanitaire est un projet qui se murît très longuement, un véritable ENGAGEMENT et non toutes ces phrases si souvent pensées : « Chouette ! Je pars en Afrique pour 3 mois faire de l’humanitaire, mon sac est prêt, c’est parti pour l’aventure » ! Ou « Raz-le bol de la misère dans le monde, des guerres à répétition, je ne supporte plus de rester inactif face à toutes ces injustices, c’est décidé, je pars» …

Les bénévoles sont tantôt des passionnés ou des idéalistes désirant s’engager pour un monde plus juste, des personnes désirant donner une autre direction à leur vie… Pour aller sur le terrain, il faut s’armer de courage, de persuasion, se montrer toujours positif et astucieux à toute épreuve, car quelle que soit la mission, le danger et l’imprévu sont omniprésents.

Une mission, des corps de métiers différents = 1 équipe !

L’humanitaire ne requiert pas uniquement des infirmiers et des médecins. Partir et devenir bénévole dans l’humanitaire, c’est toute une organisation ! Il faut des communicants, des formateurs pour la transmission des connaissances et des expériences, des animateurs qui interviennent sur des sujets spécifiques souvent sensibles, des chefs de missions pour coordonner et superviser la mission, des logisticiens, bien sûr ! Responsables de toute la logistique, des infrastructures, des achats …. Et de bien d’autres postes encore… Chacun a son importance pour constituer une équipe solidaire et engagée !

Comment partir et pourquoi faire ?

De l’énergie, une bonne dose de motivation, des idées pour savoir faire face aux situations mais surtout de la DETERMINATION et de la CONVICTION ! Sans ces points essentiels, impossible de tenir sur le terrain. Aider n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Il est primordial de se poser les bonnes questions avant de s’engager, de s’organiser, de se préparer moralement et psychologiquement. D’ailleurs beaucoup renoncent devant les procédures de sélections draconiennes : les associations sélectionnent des candidats motivés et conscients de ce qui les attendent sur le terrain. Car imaginez que la sélection se fasse uniquement sur l’altruisme, et que les bénévoles décident de rentrer sur un coup de tête, c’est alors le travail de toute une équipe qui est mis à mal.

L’étape « formation » est indispensable.

Les ONG (organisations non gouvernementales) ont mis en place des formations spécifiques indispensables voire obligatoires avant de partir et devenir bénévole dans l’humanitaire. Des stages sont organisés par les associations elles-mêmes. L’Université prépare des spécialistes aux métiers de l’humanitaire, à la rencontre d’autres populations, à la gestion de situations auxquelles les bénévoles seront confrontés sur le terrain.

Devenir bénévole dans l’humanitaire : une pensée pour tous les hommes et femmes de l’ombre.

Il n’y a pas qu’à l’autre bout du monde que les actions humanitaires se multiplient : regardons déjà en France. Merci aux pompiers bénévoles, aux associations de quartiers, celles qui protègent les enfants, les animaux, qui combattent les maladies …

Une chose est sûre : les besoins aux quatre coins du monde augmentent plus vite que la capacité des bénévoles à y faire face. Les pessimistes diront : « Contre cette réalité personne n’y peut rien. ». Les réalistes répondront : « Si chacun faisait sa part … nous y parviendrions tous ensemble ! »

Pierre Rabhi philosophe et agro écologue raconte dans un de ses livres la légende du petit colibri : Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ». Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Article rédigé par Jessie

Passionnée de voyages, d'aventures et d'écriture, Jessie aime découvrir le monde : Portugal, Espagne, Washington, Berlin, Londres. Elle a vécu notamment une année à Amsterdam, une ville où "il fait bon vivre". Journaliste sur MixCity Radio, elle nous entraine chaque semaine dans son univers du voyage : Christophe Colomb, la ville paillette "Los Angeles", les fêtes traditionnelles indiennes...


Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :





  1. Le 21/8/2012
    → suprayo

    Un article très intéressant qui démontre a quel point le bénévolat est important mais surtout qu’il ne se fait pas à la légère. Ca donne vraiment à réfléchir…

  2. Le 21/8/2012
    → Sébastien

    Oui, il est important de bien mûrir son projet. Mais que cela ne décourage pas les volontaires, car ce qui compte, c’est l’envie et une forte volonté !

  3. Le 23/8/2012
    → matt

    Il ne reste plus qu’à s’inscrire ou … à méditer
    Bravo en tout cas!

  4. Le 27/8/2012
    → Sébastien

    Merci Matthieu ! :-)

  5. Le 21/11/2012
    → Elpidio

    Vous avez envie d’agir, vous voulez vivre une expérience inoubliable, vous voulez apporter votre modeste contribution à la réalisation d’un projet de développement local touchant soit à l’éducation, la santé, l’environnement, l’artisanat et la culture en générale aux cotés d’une association fiable et sérieuse ? Reconnue d’utilité publique au Togo et dans la sous région Ouest Africaine, l’Association Afrique Jeunesse œuvre pour le Développement de l’Education l’Environnement l’Artisanat et le Tourisme ) vous propose pour le compte de l’année, des missions de bénévolat autour de projets ciblés au TOGO.
    Rendez vous utile, riches en couleurs et remplies de souvenirs inoubliables vos vacances en rejoignant l’Association Afrique jeunesse sur l’un ou l’autre de ses camps chantiers ou stage. Des places sont encore disponibles sur toutes veillez vous s’inscrire pour vous rendre utiles sur l’un de nos chantiers humanitaires de l’été ou l’hiver pour bien vérifié le sérieux et avoir confiance à l’association veillez cliquer sur le rubriques (afriquejeunesse) sur Facebook pour voir nos activités et joindre le groupe.

  6. Le 2/1/2013
    → sami

    comme je suis membre fondateur d une association écologique et secouriste bénévole j aime contribue a tout action pour l humanité et l environnement bravo pour ce groupe

  7. Le 5/1/2016
    → Alvarez

    Donner un maximum de moi-même tu pour aider à soulager à comprendre à écouter et bien d’autres choses encore