Monde

Les plus belles chutes d’eau du monde

Les chutes du Niagara à la frontière du Canada et des États-Unis, celles d’Iguaçu en Argentine, de Detian en Chine… peu importe où elles se trouvent, le spectacle que ces chutes d’eau du monde entier nous offrent est toujours époustouflant !

Ces fleuves et ces lacs qui se déversent sur des hauteurs aussi vertigineuses dans un fracas aussi assourdissant, figurent parmi les plus belles attractions naturelles au monde, c’est incontestable ! Je vous propose aujourd’hui d’en découvrir quelques unes…

Les chutes d’Iguaçu, à mi-chemin entre le Brésil et Argentine !

C’est au beau milieu de la forêt tropicale, à la frontière du Brésil et de l’Argentine, que se situent les chutes d’Iguaçu. La vue est paraît-il exceptionnelle ! Avec ses 275 cascades qui déversent jusqu’à 6 millions de litres d’eau par seconde, les chutes d’Iguaçu sont parmi les plus belles au monde, récompensées pour leur beauté par l’UNESCO en 1984.

275 cascades ? Il ne s’agit donc pas d’une chute, mais d’un ensemble de 275 cascades formant une façade d’environ 3 kilomètres. La plus haute d’entre elles, nommée « La Garganta del Diablo » atteint à elle seule les 90 mètres de haut.

Ces chutes irriguées par le cours de la rivière Iguaçu, comptent parmi les plus impressionnantes chutes d’eau au monde, et sont certainement les plus impressionnantes de toutes. Sa voisine, la cascade des sept chutes, était paraît-il tout aussi extraordinaire, mais elle disparue bien trop tôt, en 1982, suite à la mise en eau du réservoir du barrage d’Itaipu.

De chaque côté de la frontière argentine et brésilienne, les chutes font partie d’une grande réserve naturelle nommée  « le parc national d’Iguazu » partie Argentine, et « le parc national d’Iguaçu », pour celle du Brésil, toutes deux inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour les plus curieux d’entre vous, il voussera possible de s’approcher à quelques mètres seulement des chutes, grâce à un train qui vous mènera à la cascade « la Garganta del Diablo » : 700 m de long, 150 de large et 82 de haut, c’est époustouflant !

Pour les cinéphiles, vous avez d’ailleurs dû l’apercevoir dans les films « Furia à Bahia », Moonraker, de la série James Bond, ou encore « 2 flics à Miami », tourné en 2006.

Les chutes Victoria, les plus connues d’entre toutes !

Une tribu locale appelée « Makalolo », leur donnèrent le nom de « Mosi-oa-Tunya » ou la fumée qui gronde. Mais au cours de l’Histoire, un certain David Livingstone, grand explorateur écossais fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, et les renomma « les chutes Victoria », en l’honneur de la reine Victoria au Royaume-Uni.

Comment se sont-elles formées ?

Une visite des plus inoubliables, les chutes Victoria sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, et figurent sur la liste officielle des sept « Merveilles de la nature ». Ce sont les plus grandes chutes de la planète, avec une hauteur de 108 mètres, s’étendant sur 1.7 kilomètres de long, elles déversent près d’un million de litres d’eau par seconde. Ce ne sont pas ces chiffres astronomiques qui font la singularité du lieu, mais davantage le cadre si… époustouflant !

Absolument tout contribue à rendre cet endroit magique : l’atmosphère, le climat, la luminosité et l’eau évidement aux multiples couleurs selon le point de vue.

Pendant la saison sèche, les chutes peuvent occasionnellement être réduites à quelques cascades, et le grondement et le brouillard disparaissent instantanément, il est donc possible à ce moment là, pour ceux qui n’ont pas le vertige, de se baigner jusqu’à l’extrême limite du bord de la faille dans un petit bassin naturel protégé, facilement accessible de l’île Livingstone (le nom de l’explorateur écossais).

Un petit coin d’aventure !

Pour ceux et celles qui aiment l’aventure, celle avec un grand  « A », sachez qu’il vous sera possible de sauter à l’élastique, de descendre les rapides en rafting ou encore de naviguer sur le fleuve. Et pour les passionnés de nature, vous découvrirez une flore insolite et variée, un site protégé face à un écosystème si fragile.

Les choses à ne manquer sous aucun prétexte !

  • Le fabuleux spectacle des chutes Victoria, côtés zambien et zimbabwéen,
  • La vue exceptionnelle des chutes à la pleine lune, et son incroyable arc-en-ciel lunaire.
  • Les sports extrêmes : saut à l’élastique, ULM, rafting, tour des chutes en hélicoptère… faîtes vous plaisir !

Les chutes de Detian en Chine

C’est à la frontière de la province chinoise du Guangxi et du Nord du Vietnam en plein cœur d’une rizière, qu’elles se trouvent.

 Des paysages prodigieux à perte de vue

Perchées à plus de 40 mètres de haut, les chutes de Detian offrent un panorama unique au monde. L’aspect des chutes varie d’une saison à l’autre, à chacune ses couleurs !

Commençons par celle des pluies, de Juin à Août, en pleine saison estivale chez nous en France : des nuages de vapeurs se forment au dessus des chutes, et c’est très difficile pour les touristes de les approcher, de plus, le débit de l’eau est dix fois plus puissant que le reste du temps, on croirait entendre le bruit du tonnerre se fracasser à chaque instant.

Au Printemps, les couleurs des fleurs se dessinent, leur parfum se dégage doucement… . L’été est le moment où la nature nous offre ses plus belles couleurs, le spectacle est féerique !

En Automne, le paysage change encore, les chutes d’eau sont plus sereines, leur bruit est presque enivrant, les couleurs évoluent vers l’ocre : du jaune, de l’or, de l’orange foncé, puis clair. C’est paraît-il le moment idéal pour venir découvrir les chutes de Detian au cœur de cette rizière exceptionnellement colorée !

Les chutes de Godafoss en Islande

Mais au fait, que veux dire Godafoss ?

L’histoire raconte qu’en l’an 1 000, le parlement islandais décida hâtivement de renoncer aux « cultes païens » et d’adopter la religion catholique ! Ceux qui s’y opposèrent, les fervents de l’ancienne religion nordique, se virent précipités dans la cascade « Foss » à l’époque, d’où son nom « Godafoss » signifiant la cascade des Dieux.

Avec les chutes de Godafoss, Géologie et Histoire ne forme qu’un, et donnent à ce site une atmosphère unique. C’est au cœur de la petite région de Myvatn sur le fleuve Skjafandafljot que se trouvent les chutes de Godafoss : 12 mètres de haut sur 30 de large, elles sont l’une des plus célèbres de toute l’Islande.

Une envie de découvrir, de grimper ?

Côté détente, à 10 km à peine des chutes, vous découvrirez le splendide lac de Ljosavatn. Ses eaux turquoises abritent une très grande diversité de poissons, qui font la prospérité des pêcheurs de la région. Ne manquez surtout pas le coucher de soleil, sa vue est imprenable.

Pour ceux qui souhaitent partir à la découverte de cette belle région d’Islande, vous pourrez effectuer la traversée du Sprengisandur en 4*4, une balade surprenante d’environ 5 heures, à travers le vaste désert rocheux d’Islande. Vous pourrez effectuer une halte au célèbre refuge de Nyidalur, un petit paradis de verdure, situé au pied du célèbre glacier de Tungnafellsjokull.

Il y a comme qui dirait tout autour une ambiance minérale saisissante, grâce à une alternance de sable et de cailloux offrant aux voyageurs un véritable spectacle de lumière.

Les chutes d’Havasu en Arizona

Les chutes d’Havasu ont une situation géographique idyllique en plein cœur de la réserve indienne de Havasupai, à proximité du village de Supaï. Il est l’un des sites les plus photographié au monde ! Pourquoi ? Son contraste saisissant entre le bleu turquoise de l’eau et les parois de grès rouge du canyon qui l’entourent.

Ces chutes d’eau plongent d’une trentaine de mètres dans un gigantesque bassin d’eau naturel. Comment y accéder ? A pieds, comptez trois bonnes heures de marche avec un guide de la tribu Havasupai, qui vous montrera le chemin. Vous pourrez également monter à dos de mule,  et pour les plus fortunés, il est possible d’approcher les chutes en hélicoptère. Une chose est sûre, que vous montiez à pieds, à dos de mule ou en hélicoptère, vous ne le regretterez pas, car à votre arrivée, vous découvrirez un paysage prodigieux !

Parlons un peu de la tribu qui y vit !

« Havasupai », nom de la tribu indienne qui vit en plein cœur des chutes d’Havasu, signifie « le peuple des eaux bleu-vert ». Ils sont les seuls habitants de ce petit coin de paradis terrestre, les touristes arrangent bien leurs affaires puisqu’ils sont devenus leurs « guides officiels » pour les chutes d’Havasu.

Une dernière petite question : pourquoi l’eau est turquoise presque aussi limpide ? Le bassin où elles atterrissent est profond, et plus le bassin est profond, plus le calcium est libéré, plus l’eau devient turquoise, car la teneur en magnésium augmente. Voilà pour le cours de géologie, vous savez tout maintenant sur la couleur turquoise du bassin des chutes d’Havasu !

Pour finir, nous parlerons des célèbres chutes du Niagara !

Revenons à sa source !

Leur formation date de 40 000 ans ! La région du Wisconsin était couverte par un immense glacier qui, en fluant vers le Sud, transporta avec lui des milliers de roches, qui creusèrent les vallées, où des cours d’eau vinrent se frayer gentiment mais sûrement leur chemin. Que la nature est bien faite.

3 noms pour 3 chutes d’eau du monde !

La première se nomme le « Fer à cheval » pour les chutes canadiennes, les « chutes américaines » pour celles d’Amérique, vous vous en serez douté, et la plus petite d’entre elles se nomme « le voile de la mariée ».

Elles forment un ensemble de trois chutes d’eau situées sur la rivière du Niagara, d’où est tiré son nom. Celle-ci relie le lac Erié au lac Ontario, à la frontière du Canada et des États-Unis. Elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord, avec une largeur de 945 mètres et un débit de 2800m3/s.

Qui a-t-il tout autour ?

Vous trouverez un mini « Las Vegas » avec des centres commerciaux et des attractions toutes plus surprenantes les unes que les autres tout au long de l’année… rendez-vous au Niagara !

Pour voir les chutes de plus près, il vous sera possible de faire la croisière « Maid of the Mist », qui vous permettra d’approcher les chutes à seulement quelques mètres. Il paraît que le spectacle est saisissant, et pour ceux et celles qui peuvent se le permettre, il vous sera possible de survoler les chutes en hélicoptère.

Quand l’histoire des chutes du Niagara rime avec production d’énergie !

Les premières sociétés privées ont rapidement vu dans ces chutes un potentiel énorme, pour créer facilement de l’énergie hydroélectrique. Au XVIIIème siècle, elles ont commencé à être exploitées, mais toujours préservées, un réel défi écologique !

Le saviez-vous ? En juin 1969, les ingénieurs de l’armée américaine accomplissaient une opération incroyable : stopper l’écoulement des chutes côté américain, afin d’effectuer de gros travaux pour renforcer la roche qui s’affaissait année après année. Les courants furent redirigés du côté canadien et dans des déversoirs souterrains, ils découvrirent une falaise de 54 mètres de haut.

Qu’elles soient en Argentine, en Amérique, en Thaïlande, ou aux quatre coins de notre planète, les chutes d’eau du monde sont des petits coins de paradis que la nature nous offre. Alors, partez admirer ces spectacles extraordinaires : regardez, contemplez les formes et les couleurs qu’elles vous offrent.

 

Article rédigé par Jessie

Passionnée de voyages, d'aventures et d'écriture, Jessie aime découvrir le monde : Portugal, Espagne, Washington, Berlin, Londres. Elle a vécu notamment une année à Amsterdam, une ville où "il fait bon vivre". Journaliste sur MixCity Radio, elle nous entraine chaque semaine dans son univers du voyage : Christophe Colomb, la ville paillette "Los Angeles", les fêtes traditionnelles indiennes...


Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :