Asie

Les voyages au Burkina Faso d’Aurélie

Aurélie raconte ses voyages au Burkina Faso et au Yémen

Aurélie est illustratrice et voyageuse du monde. Cette globe-croqueuse a réalisé plusieurs carnets de voyage, en Afrique et au Yémen notamment. Elle nous raconte sa passion pour le dessin et le voyage.

« Un carnet de voyage est toujours personnel. »

Chacun sa manière de faire : moi je prends des carnets, des vieux bouquins ou des agendas anciens que je recycle. Après c’est la technique qui différencie les artistes : aquarelle, crayon, bic, acrylique…

« Ce que je vois dans mes voyages me donne l’inspiration. »

Chaque voyage est différent. Je travaille à la fois sur mon carnet pendant et après mon voyage, car l’émotion est toujours intacte. A chaque fois, le voyage me révèle artistiquement. Au Sri Lanka, ça été pour moi une révélation. Au retour, j’avais l’impression que c’était une autre personne qui avait peint. Mais le carnet de voyage a toujours le même fil conducteur : la rencontre et la découverte. Le voyage est toujours un prétexte à dessiner.

« Les artiste africains travaillent beaucoup avec le visuel et la mémoire. »

Nous, les artistes français, on travaille sur le vécu, l’émotion de l’instant. Ca a l’air anodin mais c’est une démarche très différente. Un jour, j’ai fait un croquis d’une femme africaine. A la fin, mon binôme africain me demande de la payer. On a mis un moment à se comprendre : pour moi, c’était le partage de l’instant qui était important ; pour lui, nous avions dérangé la femme africaine et devions lui donner de l’argent.

« Au Yémen, c’est le paradis des photographes. »

Les enfants et les hommes réclament les photos. En revanche, les femmes sont de nature assez farouches et il est difficile de les approcher, même en tant que femme.

« J’ai posé en robe de mariage en Tunisie. »

Un jour, en Tunisie, un homme a voulu me prendre en photo en robe traditionnelle. Il a prit plusieurs photos de moi. En fait, cet homme voulait faire croire à sa famille qu’il s’était trouvé une épouse blanche. C’était drôle !

« Les gens sont très chaleureux au Yémen. »

J’espère que les gens pourront un jour découvrir ce beau pays qu’est le Yémen : les gens sont très chaleureux et l’architecture est magnifique.

« A mon retour d’Afrique, je me suis mise à pleurer. »

C’est le premier voyage où j’étais si chargée d’émotions. C’était tellement intense humainement. Je me suis prise une claque.

« Sur mes blogs, je partage mes croquis et mes carnets de voyage. »

Pour moi, c’est une façon interactive de faire vivre mes carnets. Je vous invite donc à découvrir mes dessins sur globe-croqueuse.blogspot.fr et globecroqueuse.canalblog.com.

Interview réalisée par Sébastien

Insatiable amateur de grands espaces, Sébastien a parcouru plus de trente pays sur les 5 continents. Ses destinations favorites : le désert australien, le cercle polaire, la Terre de Feu, la chaîne de l’Himalaya. Fondateur de MixCity Radio, il anime l'émission "Les voyageurs du monde".


Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :





  1. Le 10/9/2012
    → nado

    Très émouvant ;-)
    C’est vraiment sympa et dynamique ce que vous présentez. Je ne suis pas déçue d’être tombé sur votre site. Merci

  2. Le 10/9/2012
    → Sébastien

    Merci Nado, ça nous fait bien plaisir ces compliments !